Ces émotions qui nous emportent …

Il me paraît important de faire un point sur l’impact qu’ont les émotions que nous ressentons tous. Ces émotions nous dirigent, nous contrôlent et influencent directement nos comportements. En être conscient, essayer de les accepter plutôt que de les combattre peut être une aide précieuse face à une séparation mais aussi face à toute situation douloureuse.

Nous sommes habités par quatre émotions dont trois ne sont pas forcément positives. Nous connaissons souvent la peur, la colère, la tristesse et la joie. Se connecter à nos émotions n’est pas toujours facile car cela les ravive et en même temps, les nier ne nous aide pas à les surpasser. Ce n’est que lorsqu’on accueille nos émotions que nous pouvons alors revivre et passer au-delà de nos douleurs.  Mettre nos émotions à distance n’est pas la solution et pourtant, c’est souvent de cette manière que beaucoup fonctionnent face aux douleurs qu’elles provoquent.

Quand nous sommes confrontés à une grande douleur, à une crise dans une relation, cela développe beaucoup d’émotions vécues négativement. Ces ressentis désagréables nous confrontent à nos propres vécus émotionnels qui trouvent leur origine dans nos histoires passées. Notre patrimoine émotionnel vient ainsi influencer nos vécus. Face à une rupture amoureuse, ces vécus sont ravivés. Et pour beaucoup de personnes, lorsqu’on souffre, on a une tendance naturelle à agresser l’autre ou à fuir l’autre.

Il faut être attentifs car nos émotions créent souvent chez chacun de nous des croyances et celles-ci ne sont pas LA VERITE. Il faut pouvoir différencier ce que nous pensons de ce qui est la réalité, tout en sachant aussi qu’il n’y a pas une seule vérité et que la réalité au final n’est pas objective.

Parfois nous nous mettons dans ce qu’on appelle des contraintes paradoxales, c’est-à-dire que quoi que nous choisissons, nous allons souffrir.  Par exemple, il se peut que si nous décidons de rester avec notre conjoint, nous allons souffrir car raisonnablement ce n’est pas la bonne solution pour nous et si nous le quittons, nous allons souffrir aussi car au niveau de nos émotions, l’autre provoquer un manque chez nous.

Ce qui caractérise l’être humain, c’est que nous sommes d’abord dans l’émotion avant d’être dans la raison. Le seul moyen de ne plus sentir d’émotion, serait de ne plus exister. Dès qu’il y a un souffle de vie, il y a aussi un souffle d’émotions.

Les émotions ont un caractère magique et nous devrions apprendre à nous en faire un allier plutôt que d’apprendre, souvent très petit, à taire nos émotions. Un tel apprentissage nous éviterait de produire des individus qui deviennent mal à l’aise face à leurs ressentis et qui ont tendance à surréagir face à leurs émotions.  Nos émotions nous permettent aussi de tisser un lien aux autres et cette notion-là est souvent oubliée.

Nous avons souvent trop tendance à nier nos ressentis par peur de ce qu’elles peuvent engendrer chez nous. Se connecter à ce que l’on ressent n’est pas aisé. Un exemple fréquent est que nous sommes beaucoup à ne pas ressentir nos colères alors que pourtant elles sont bien présentes en nous.

Un premier pas que nous pourrions tous faire est de tenter de comprendre nos émotions et d’ensuite tenter d’accepter de les éprouver. Nous pouvons ensuite analyser si les peurs que nous ressentons sont fondées car souvent elles naissent d’hypothèses et pas d’expériences qui ont réellement lieu. Nos émotions agissent parfois comme un brouillard qui nous empêche de voir clairement les situations telles qu’elles se présentent à nous.

Quand un processus émotionnel n’a pas été positif dans ses constructions, nous avons toujours la possibilité de  » réparer  » et c’est cela qui est merveilleux lorsqu’on entame un travail sur nos émotions. Il n’est jamais trop tard pour parler et expliquer les intentions que nous avons eu et d’explorer comment les autres l’ont vécu. Il est important d’essayer de parler de nous, de ce que l’on ressent sans juger l’autre. Et ce processus, n’est certes pas aisé dans un processus de séparation. Se faire accompagner par un professionnel peut alors s’avérer très utile si on se sent constamment envahi par nos émotions et qu’on a le sentiment que jamais on s’en sortira.

Je terminerai cet article en précisant qu’il est d’autant plus important d’accepter nos émotions afin de pouvoir les dépasser au plus vite, que celles-ci ont un impact direct sur le bon fonctionnement de notre corps. Il y va donc de notre santé surtout si nos émotions nous crée du stress durant de longues années.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *